cieux_57.jpg
cieux_84.jpg
etangs_234.jpg
"Ce Limousin où les oiseaux chantent plus tôt plus haut et plus fort..."  J.G.

La statue "Bergère Limousine" du monument aux morts (1914-1918) de Cieux

Toutes les communes de France possèdent un monument aux morts. Ils portent sur leurs parois de pierre la trace des soldats morts durant les différentes guerres. Colombe, obélisque, poilu ou simple plaque, ces monuments connaissent tous les aspects. Pourtant l'histoire du monument aux morts de Cieux, dans le pays des monts de Blond, cinquante ans après son édification, va connaître son épilogue.

Grâce à " Antenne 2 " et à l'émission  « A nous deux » le modèle ayant posé pour cette oeuvre a retrouvé " sa " statue ".

Cette statue de jeune bergère revêtue d'une cape, chaussée de sabots et tenant entre les mains une gerbe de blé, est installée sur la place de l'église depuis 1935. Commandée en 1934, par la commune de Cieux, l'ensemble du monument avait coûté 45 500 F.

Cette sculpture, jusqu'alors ne suscitait guère de questions. Pourtant, dans les années 80, une vieille dame habitant la région parisienne lança un appel à la télévision. Elle désirait retrouver la statue pour laquelle elle avait posée en 1935. Seules indications : signée Yvette Gendron, cette statue serait installée en Limousin. Un habitant de Cieux photographie alors le monument de sa commune, envoie le cliché à "Antenne 2 ". C'est gagné ! Mme Bartoli, le modèle, reconnaît bien 'sa statue' ...

Alors, la commune de Cieux, son maire de l’époque, M. Pommier, invitèrent les anciens combattants, la population et les habitants des communes voisines à assister à la cérémonie des retrouvailles. Cinquante ans après, le monument sera inauguré une nouvelle fois, et son modèle, Mme Bartoli, sera faite citoyenne d'honneur de la commune de Cieux.

Cieux a accueilli le modèle de sa statue comme une star.
Photo Jeanine Bartoli à Cieux
Alors qu'une grappe d'enfants se pressait autour d'elle, très émue, elle attrapa son voisin par le bras. " Vous ne pouvez pas savoir comme je suis heureuse... Je ne m'attendais pas du tout à cela ... " Et nous donc …

Jeanine Bartoli (mère de l’acteur Victor Lanoux), le modèle de la "Bergère" du monument aux morts de Cieux, était surprise.

Pensez, c'était la première fois qu'elle était accueillie comme une star. Non, non, le mot n'est pas trop fort, une star qui venait au "pays".

Tout le monde voulait lui parler, l'embrasser, la féliciter, la remercier même ... et dire que c'est une émission TV qui est à la base de tout ce remue-ménage.

Pour l'occasion, la fanfare, les anciens combattants, les personnalités du canton étaient présentes. Tout le monde y allait de sa phrase et pour la deuxième fois, on ôta le voile de la statue.Monument aux morts de Cieux (1914-1918)

A première vue, la ressemblance avec le modèle n'était pas frappante, remarquez, il y a plus de cinquante ans que Mme Bartoli avait posé. Elle avait (en 1985) 73 ans. "Vous vous rendez compte, j'avais 23 ans quand ce monument a été posé'.

Jeanine Bartoli savait que cette sculpture, oeuvre d'Yvette Gendron, devait être un monument aux morts. Elle savait étalement qu'elle était pour le Limousin ... mais ça n'allait pas plus loin. Comme elle avait arrêtée d'être modèle, elle ne s'était pas inquiétée de la destination ...

Sans Gérard Pablot, le maître d' "A nous deux ", Mme Bartoli n'aurait sans doute jamais retrouvé sa stèle : « je ne pensais pas me revoir ».

Aujourd'hui tout s'est arrangé, les habitants de Cieux connaissent le modèle de leur "Bergère" et Mme Bartoli sait enfin qui la regarde ...

La vie a parfois ses secrets, celui de la "Bergère" du monument aux morts de Cieux a été percé ... Mais laissons à Jeanine Bartoli la dernière phrase   "j'espère que le jour où je quitterai cette terre, je monterai aux Cieux car il y à tout de même cinquante ans que j'y suis déjà ...

Monuments aux morts : Statue Bergère Limousine.

Sculpteur : Yvette Gendron pour la petite histoire, les 50 ans de la statue ont eu lieux en 1985.