Confidences d'un jeune couple ayant choisi Cieux...

Vivre à Cieux : Bonjour Véronique et Olivier DE BRAUWER ! Où habitiez-vous avant Cieux ?

Véronique et Olivier : à Limoges depuis toujours. Nos parents étaient Limougeauds et nous y sommes nés.

Vivre à Cieux
: Et vous y travailliez. Dans quelles zones ?

Véronique et Olivier : Je travaille (Véronique) à l'entrée de Limoges sur la N 147 et Olivier en zone nord.

Vivre à Cieux : Et alors, pourquoi Cieux ?

Véronique et Olivier : C'est un peu la "faute" à nos parents, qui habitent aussi Cieux depuis 10 ans. Nous venions ici passer nos week-ends et, petit-à-petit, nous sommes tombés amoureux de la commune.

Vivre à Cieux : Oui mais tout de même, il y a la distance pour aller travailler ?

Véronique et Olivier : Oh, ça ne fait qu'une vingtaine de kilomètres. Ce n'est absolument pas lassant ; il nous faut environ 20 mn pour arriver dans notre entreprise. Même l'hiver ; il suffit d'avoir ce qu'il faut ; j'ai été bloquée seulement une journée en 2 ans.

Vivre à Cieux : Et vos enfants ?

Véronique et Olivier : Pour Justine (6 ans 1/2) et Noémie (2 ans), c'est très bien : la plus grande est dehors quand elle veut, elle fait du vélo sans qu'on ait besoin de la surveiller puiqu'il n'y a pas de circulation dangereuse autour de cette parcelle. L'école de Cieux a de très bons enseignants, avenants, consciencieux et aimant leur travail basé sur la nature et les sorties ; le rythme est plus simple qu'en ville, il y a moins de stress. Elle n'a jamais " mal au ventre" pour y aller et quand elle est un peu malade, elle pleure même pour y revenir très vite.

Vivre à Cieux : Et au niveau des coûts ? Les transports, le terrain...

Véronique et Olivier : Ils sont identiques à ceux que l'on avait à Limoges ; en effet, les dépenses de transport sont compensées par les impôts plus bas (taxes foncière, habitation...) Quant au terrain, à 30 € le m2, on trouve difficilement plus bas donc, nos remboursements sont moins lourds.

Vivre à Cieux : Pour vous, quels sont les avantages de Cieux ?

Véronique et Olivier : Il y a d'abord toutes les commodités : école, commerces (2 alimentations, 2 boulangers, 1 boucher, 2 restaurants, 1 hôtel, tabac/journaux, médecin, pharmacie, 2 garages, coiffure, électroménager...) Et aussi l'apaisement de la campagne par rapport au rythme de la ville souvent trop soutenu. Et on a trouvé un bon accord entre les générations ; c'est très plaisant, on apprend beaucoup, d'autant que l'histoire de Cieux est riche. Puis, le "tourisme vert", les balades... on ne manque de rien.

Vivre à Cieux : Mais il y a peut-être aussi des inconvénients ?

Véronique et Olivier : Non pas pour nous. Nous avons trouvé ce qui nous convient. Surtout dans cette parcelle (Le Combeau) où l'on est un peu à l'écart et à 2 mn de tout. Regardez cette haie naturelle de vieux chênes ; c'est une douce musique lorsque le vent les agite ; et la vue sur l'étang !

Vivre à Cieux
:un dernier commentaire ?

Véronique et Olivier : Olivier a été hésitant au départ car il était très "ville" ; maintenant : "pour tout l'or du monde, je ne reviendrai pas en ville".